Nicolas Clément candidat Jeunes cdH Enghien

La base de mon engagement politique vient de ma volonté de me faire entendre, je ne veux plus qu’on décide sans que je puisse donner mon avis. Il y a aussi un énorme fossé entre certains représentants politiques et la population. Les citoyens veulent (à juste titre) donner leur avis plus souvent que lors des élections. C’est pourquoi à titre personnel je suis en faveur de la mise en place de conseil consultatif pour les jeunes ou les associations afin de savoir ce qu’ils attendent pour être efficace tout en ayant un vrai lien entre ces conseils consultatifs et le pouvoir exécutif communal, régional ou autre.

La lourdeur institutionnelle participe aussi à l’élargissement de ce fossé, c’est pourquoi les jeunes cdH et moi-même plaidons pour le passage à 4 régions (Flandre, Wallonie, Bruxelles et Germanie) ainsi que la suppression des provinces en répartissant les différentes compétences pour renforcer les communes par exemple. Il faut aussi continuer d’améliorer de manière générale la bonne gouvernance pour tenter de restaurer la confiance des citoyens et ainsi lutter contre la montée des extrémistes. Il n’y a qu’en respectant sa parole et en réinstaurant la confiance qu’on pourra améliorer la société et le bien-être de chacun.