Développer l’utilisation des vélos à assistance électrique (VAE)

Pour beaucoup, les vélos à assistance électrique constituent la porte d’entrée à une mobilité douce… Favorisons-les !

De quoi s’agit-il ?

D’après le dernier rapport 2016 de l’observatoire du vélo en Région de Bruxelles-Capitale, le nombre de cyclistes en heure de pointe du matin (8-9h) a augmenté entre 2014 et 2016 de 30 % par rapport à 2015. C’est un record, la barre symbolique des 1000 cyclistes par heure a été franchie pour la première fois ! Parmi cette augmention, de nombreux vélos électriques.

Les vélos électriques semblent davantage populaires pour les déplacements domicile-travail que pour le vélo loisir. En effet, il est davantage utilisé sur un itinéraire longue distance que sur un itinéraire plus urbain. La réussite des réseaux de vélos partagés (comme Villo! à Bruxelles) offre une infrastructure et une expérience intéressante pour développer une offre de VAE partagée. Une plus grande utilisation de vélo partagés peut résoudre les problèmes parking et d’embouteillages dans les grandes villes en Belgique.

Qui plus-est, la Commission européenne recommande à la Belgique, pour maintenir la conformité de sa qualité de l’air, de réduire la congestion du trafic en décourageant notamment l’usage de la voiture. Outre l’utilisation des transports publics, la dimension humaine de nos villes permet également de recourir aux modes de transports dits « doux », à savoir la marche à pied ou le vélo.

Retrouvez notre vidéo « Mobilité: Et si on prenait le vélo »

Pour plus d’informations :