Opposition à la logique d’imposition croissante de l’autoécole dans l’apprentissage de la conduite

s récentes dispositions entravent l’accessibilité du permis de conduire pour des motifs autres que la considération sécuritaire

De quoi s’agit-il ?

Toutes les décisions récentes prises par les autorités en matière d’apprentissage de la conduite et du code de la route vont dans le même sens : plus d’auto-école. Après 2 échecs au permis pratique, 6 heures d’autoécole sont imposées. Désormais, c’est également le cas pour le permis théorique…

Que ce soit en termes de coûts, mais aussi de modalités pratiques (accès, tuteur…), les récentes dispositions entravent l’accessibilité du permis de conduire pour des motifs autres que la considération sécuritaire. L’autoécole est certes intéressante mais doit rester accessible à tous les citoyens. L’imposer, c’est exclure ou mettre dans de grandes difficultés une partie de la population qui n’a pas les moyens de se payer un cours à 100€ les deux heures !

Or, dans notre société, et on peut d’ailleurs regretter ce constat, la voiture est indispensable. Le fait de ne pas être capable de conduire peut être un facteur d’exclusion :

Des décisions qui défavorisent donc une catégorie de population au détriment d’une autre et qui entravent la liberté de chacun de rater son permis autant de fois qu’il le faudra avant de le réussir !

Pour plus d’informations :